Tournoi 2

L'année à peine entamée et l'association encore toute jeune, nous voici déjà à l'heure de notre second événement : le tournoi au Mégazone Laser Games de Reims.

Les événements Léo doivent toujours créer la nouveauté
. C'est sur cette idée que nous nous efforçons de changer certains paramètres d'une date à l'autre. L'un de ces principaux paramètres est naturellement l'agencement du labyrinthe, différent d'un centre à un autre. C'est pourquoi lors de nos premières visites du labyrinthe du Mlg de Reims, nous savions déjà que sur cet aspect, ce centre répondait déjà à nos critères. En effet, étant beaucoup plus fermé que le labyrinthe du Laser League, les joueurs allaient devoir modifier leur style de jeu afin de s'y adapter. Et chez Léo, nous aimons donner du fil à retordre aux équipes.

Le très bon accueil auquel nous avons eu droit de la part de la direction avec Fred, Robin et Jean-Philippe et le fait de pouvoir aller visiter des caves de champagne, ont finalisé l'idée que tout était réuni pour faire du Mlg de Reims notre prochaine terre d'accueil et de combat pour notre second événement. Celui-ci a d'ailleurs très bien démarré puisqu'avant la date de clôture des inscriptions, le nombre maximum des inscriptions d'équipes était atteint : 12. Quelques déplacements, réunions, mails plus tard, nous voici prêts à vivre une nouvelle journée avec tous ces fous de la gâchette... pour notre plus grand plaisir !!!

Accueillis dimanche matin par un café salvateur offert, nous installons notre matériel visuel et sonore (au grand dam de certains joueurs... nous y reviendrons plus tard), nous voici déjà en train d'accueillir les équipes désireuses de vivre leur passion. La Why Not ?! et la Team Crazy rentrent dans l'arène pour affronter leurs destins... c'est parti pour 4 heures de match aller dans la phase qualificative. Alea jacta est comme dirait l'autre. Les matchs s'enchaînent et se font affronter toutes générations de joueurs. C'est ainsi que, pour exemple, les jeunes, mais néanmoins très ambitieux, joueurs de la Crasht-Est est apprennent à leurs dépens ce qu'est le niveau de joueurs jouant depuis des années en tournoi. Car certes le niveau de jeu personnel est important pour prétendre à être compétitif, mais dans le cas présent, c'est essentiellement la stratégie qui fait la différence. Mais vous pouvez demander à toutes les équipes présentes depuis un moment sur le circuit, elles ont toutes commencé en bas du tableau en ne comprenant pas toujours ce qui se passait en jeu ; et puis à force d'expérience et d'entraînement, elles finissent un jour à remporter la victoire.

Alors que les murs de l'accueil tremblent (preuve une nouvelle fois de l'intensité des matchs), nous pouvons observer un phénomène propre à chaque tournoi : le Sam en train de calculer. En effet, sérieux et concentré, sa précieuse feuille de match et un tableau incompréhensible rempli de chiffres toujours à proximité, il assure ainsi le bon suivi des points du tournoi et permet aux équipes de savoir en temps réel le classement global... même si pour cela il en oublie de rentrer en partie quand son équipe joue ;-) . Après avoir retrouvé Blade, tout simplement indisposé pendant un court moment, le premier retour que nous avons sur le labyrinthe est la plus grande difficulté d'exploser les bases. En effet, le labyrinthe est plus serré et les accès aux bases se font moins rapidement. Les équipes doivent alors s'adapter et faire évoluer leur stratégie... ce que nous avions exactement prévu. Ainsi, allait-il falloir prendre plus de risques... mais par la même occasion, rendre les matchs beaucoup plus intenses...

Les matchs aller qualificatifs se terminant, les joueurs ont à peine le temps de reprendre leur souffle et d'adapter leur jeu, que la seconde phase des matchs retour commence... il est presque midi... Durant ce temps, Déborah, photographe mandaté sur les lieux à la demande de la direction du centre, organise un défilé en salle de briefing pour les traditionnelles photos d'équipes où les Kamikaz's Assoiffés nous prouvent leur grain de folie en nous gratifiant d'une impressionnante pyramide humaine. Nous en profitons pour la remercier chaleureusement d'avoir immortalisé ce tournoi grâce à ses très bons clichées. Well done !!! Tout en réglant quelques soucis de jeu récurrents à toutes compétitions, nous en profitons pour effectuer un tour de table afin de connaitre les avis de chacune des équipes sur les prestations que fournie Léo. Ceci dans le but de mettre en évidence des choses à améliorer car c'est aussi avec les joueurs que Léo se développera plus vite et mieux.

Quant on observe une journée de matchs, celle-ci s'illustre bien souvent selon ce schéma : des joueurs revoyant leurs stratégies avec pour unique bible le plan du labyrinthe, d'autres se détendant en prenant l'air, certains fixant l'écran des scores guettant la moindre base qui fera la différence pour les score, un baby-foot constamment squatté, des éternels joueurs demandant à quelle heure est leur prochain match, tout cela sur fond musical ô combien éclectique passant de Lady Gaga à U2 en live... au grand dam, comme nous vous l'annoncions, des membres de la Boulet's Team qui avait installé leurs quartiers... juste à côté d'une des deux enceintes o_O !!!

Alors que Virus, de la Team Crazy nous expliquait à quel point il trouvait l'organisation impeccable sur laquelle il n'avait rien à redire..., la phase des matchs retours se termine et la poule finale est désormais connu. Il est 15h15, la Team Crazy et la Crasht-Est entrent dans l'arène... La pression refait son apparition... Grâce au score en temps réel retransmis dans l'accueil, ce sont près de 100 joueurs qui ont ainsi pu suivre le dénouement final du tournoi lors des matchs de la poule A, et ce jusqu'à la dernière minute. Imperturbables... Et c'est après plus de 12 heures de jeu que le classement final est connu de tous. La victoire revient donc à la méritante Mfc qui prouve un nouvelle fois son niveau de jeu.

Bravo et merci à toutes les équipes de s'être déplacés aussi nombreux pour notre second événement. Nous avons un grand plaisir à observer le choc générationnel entre des joueurs de longue date et ceux découvrant ce fameux mode tournoi en jeu de base. C'est un mélange de nouveauté et de nostalgie qui nous pousse encore plus, au sein de Léo, à être curieux de voir ce que cela donnera dans quelques temps. Merci à Fred, Robin, Jean-Philippe et Romain sans qui rien de tout cela n'aurait été possible, de nous avoir avoir accueilli avec autant de sympathie et de professionnalisme. Merci à vous. Merci également à Déborah pour toutes les belles photos. Et enfin merci à vous tous : les kilomètres nous séparent mais notre passion nous rapproche. Vous nous avez fait une nouvelle fois confiance et notre travail et de ne pas la trahir. Il n'y a pas meilleur leitmotiv au sein de Léo pour que nous nous développions... avec vous tous !!!

MERCI A TOUTES ET A TOUS ET AU 18 AVRIL 2010 A DIJON !!!
COME ON AND PLAY !!!
LEO